Favorite things : Brazil

It seems I have at least one reader out there who missed my drawings. To answer her, it’s the lack of time and certainly not the lack of will which slowed its reappearance here. A while ago I started this section called Favorite Things which serve as a big-picture view on a destination, which helps me sort out what really mattered to me about a destination. Nostalgia is a bit of a side effect of the exercise, and the list itself  is very much about what could very possibly lure me there again. Lately, Brazil has been on my mind a lot. Of all or trips, this is the one where I left with the smallest expectations and came back with the strongest impressions. Some journeys stay with you, even develop over time. Three years later, my fascination for the country hasn’t dimmed and I’m dreaming of going back.
Il semblerait que j’ai au moins une lectrice qui s’inquiète de la disparition de mes articles illustrés. Pour lui répondre plus précisément, je pourrais facilement blâmer le manque de temps, car l’envie, elle, est toujours dormante dans un coin de mon esprit. Il y a maintenant un certain temps, j’ai commencé une rubrique qui s’appelait Favorite Things qui servait à prendre un peu de distance avec une destination pour isoler ce qui m’avait vraiment séduit chez elle. L’exercice n’est pas sans créer une certaine nostalgie, et la liste en questions a souvent des allures de raisons d’y retourner encore et encore. Dernièrement, c’est au Brésil que j’ai beaucoup repensé. De tous nos voyages, c’est sans doute celui qui m’aura le plus surpris. Partie avec assez peu d’attentes, j’en suis revenue avec des images et des sensations très marquantes. Certains voyages vous restent à l’esprit longtemps et leur souvenir se développe avec le temps. Trois ans plus tard, ma fascination n’a pas faibli et je me plais à imaginer y retourner.

 

1

POEM

OF THE CURVE

Niemeyer might have been influenced by Le Corbusier, but it’s the unmistakably Brazilian curves in his buildings that stayed with me. The omnipresent sensuality is no legend, and for me it starts with these soft and generous lines that find their way in everything that surrounds you and have a gift for sweeping you off your feet.

1

Le poème

de la courbe

Niemeyer se réclame du Corbusier, mais pourtant ce sont les courbes si brésiliennes de son architecture qui m’ont le plus marqué. La sensualité dans l’air ici n’est pas une légende, et, pour moi, elle commence avec ces lignes souples et généreuses qui vous enveloppent pour mieux vous séduire.

 

 

2

INHOTIM

To put it plainly, if our trip to Brazil had only been a trip to Instituto Inhotim, it would still have been worth the hours of flying and driving. The open-air museum, or art eden, as I like to call it, puts another spin on the idea of paradise (one with less beaches and less bikinis, so yes it’s an alternative take).

2

Inhotim

Pour faire simple, je pourrais dire que si notre voyage n’avait été qu’un aller-retour vers l’Instituto Inhotim, j’en serais tout de même revenue comblée. Ce musée en plein-air, cet art eden, réinvente pour moi l’idée de paradis (dans une version sans plage et sans bikini, donc probablement pas tout-public).

3

Beauty on

the wild side

For an European, there’s no denying the proximity to raw, primitive elements in Brazil. It goes with the territory. It’s a kind of roughness whose beauty forces respect. It couldn’t be more different from my own culture’s aesthetic cannons. It trades in strength and fragility, in serendipity and nature’s will.

3

Beautés

sauvages

Pour un Européen, impossible de ne pas s’arrêter sur la proximité troublante avec le brut et le primitif qu’on ressent au Brésil. Elle est indissociable du territoire en lui-même. Elle porte en elle une beauté qui, si elle nous est étrangère, force le respect. Elle déjoue les notions de force et de fragilité et joue perpétuellement l’ambiguïté entre hasard et dessein naturel. 

4

INTENSITY

& IMMENSITY

I saw abundant space, huge cities, mile-long beaches, dramatic cliffs and distances measured in thousands of kilometers. Not unlike North America, obviously, except here it seems to go hand in hand with some sort of electric energy. Safety is a concern in Brazil, and nature is synonymous with many perils, yet that reality is also what makes everything more intense, what makes you feel more alive.

4

Immensité

& Intensité

Ici  l’espace semble s’étirer généreusement, les villes s’étendre plus loin que l’horizon, les plages se mesurer en kilomètres, les falaises et les forêts défier mon imagination. Bien sûr, ça n’est pas sans rappeler l’Amérique du Nord, sauf qu’ici vient s’y ajouter une énergie quasi électrique. La sécurité est une préoccupation au Brésil et la nature elle-même est rapidement inhospitalière, mais c’est aussi ce qui donne cette intensité si particulière au pays.

 

5

The seductions

of the unknown

With the fauna and flora of the Amazonian forest still largely unmapped, and what you can glimpse from a few days there, it’s hard not to fantasize about the treasure trove of ingredients that is Brazil. If its resources are indeed limited, they do seem plentiful to the foreign eye. But more than the myth of abundance it’s the idea of infinite possibilities that’s intoxicating for me. It’s a land where Utopian cities were built and where, on your own small scale, you still get to feel like a bit of an explorer.

5

Les sirènes

de l’inconnu

Quand on songe au mystère qui plane encore sur la faune et la flore de l’Amazonie ou que l’on s’en remet à ce qu’on a pu apercevoir en y passant quelques jours, impossible de ne pas être étourdi par les trésors naturels du Brésil. Si ces ressources naturelles sont pourtant bel et bien limitées, pour l’œil étranger leur richesse semble pourtant infinie. Mais plus que le mythe de l’abondance, c’est celui d’une terre des possibles qui m’a fascinée, d’une terre où l’utopie avait encore une place. Des siècles plus tard, ce frisson d’un Nouveau Monde fait encore son effet.

 

 

More articles about Brazil here.
Our full itinerary here.
More drawings here, there and there.

 

Plus d’articles sur le Brésil ici.
Notre itinéraire complet ici.
Plus de dessins ici, ici et ici.

 

2 Comments

  • Reply February 13, 2018

    Ana

    Magnifiques ces dessins !

  • Reply March 19, 2018

    Lucas

    Great post, guys!

Leave a Reply