The mood : Saida old souk, Lebanon

If you go to Lebanon, chances are you will hear about the old souk of Saida (also called Sidon). We spent a morning there when we were in Tyre since the cities aren’t too far apart, and I can say that the visit left us with mixed feelings, which is often the case in Lebanon, but also had its surprises, which is always the case in Lebanon.

The old souk is located in a labyrinth of old streets inside the ancient part of the city. The buildings have been beautifully renovated, not so long ago I think, and the setting is in fact quite remarkable, even more so if you consider the complete urban chaos that surrounds the small cluster of streets. What’s wrong then, you might wonder? Well, first there are not much shops to be seen, like you would expect from an actual souk (business is raging right outside the walls though), and the few you got aren’t exactly showcasing Lebanese culture. There are no craftsmen to be found, only cheap industrial wares by the pound. Probably because the inhabitants aren’t looking to buy any and there aren’t enough tourists to justify setting up anything like that. Sadly it tends to make the souks feel a bit like a hollow shell.

In the middle of it, we stumbled by chance on the Debanne palace, a 18th century house in the Arab-Ottoman style which was recently renovated and is slowly becoming a museum. Sanctuary would maybe be a more appropriate term though. Indeed, the contrast between its delicate interiors and the city outside is rather shocking. When you stand on its roof and get a panoramic view on what surrounds it, you might feel like the assault on cultural patrimony is too great to be sustained, and the battlements on the walls not of much use. Still, I chose to mix the pictures of the palace with those of the souks, since I felt the dialog between the two was a big part of the experience in the end.

_____________

In the souks you can also visit the very nice Audi soap museum.
More pictures of Lebanon.
We went to Lebanon with the help of L’Hôte Libanais, I will be detailing our itinerary soon.

Quand on va au Liban, on entend rapidement parler des souks de Sidon (Saïda). Puisque nous passions quelques jours à Tyre, un peu plus au Sud, on a saisi l’occasion d’aller y passer une matinée. La visite nous aura laissé un sentiment un peu mitigé, comme souvent au Liban, mais nous aura aussi réservé quelques surprises, comme toujours au Liban !

Les vieux souks sont en fait un labyrinthe de rues semi-couvertes nichées dans la partie la plus ancienne de la ville. Les bâtiments ont été très bien rénovés il y a peu, et il faut avouer que l’endroit a quelque chose d’exceptionnel, surtout en comparaison avec l’urbanisme chaotique qui sévit juste derrière ses murs. Quel est le problème, alors ? L’endroit a malheureusement un peu des allures de coquille vide. On y trouve très peu d’échoppes, un comble quand on voit que le commerce fait rage à quelques dizaines de mètres de là, et le peu qu’on y voit ne font pas franchement honneur à la culture libanaise. Pas l’ombre d’un artisan en vue, mais plutôt du made in china anonyme au kilomètre. Probablement parce que les habitants n’achèteraient pas ce genre de produits et que le faible nombre de touristes ne justifierait pas un tel commerce…

En parcourant les allées, on aura découvert par hasard l’entrée du palais Debanné, une résidence du 18e siècle dans le style Arabo-ottoman qui a été récemment rénovée et qui se transforme peu à peu en musée. Quand j’y pense, je me dis que sanctuaire serait probablement un terme plus approprié. En effet, le contraste entre ces intérieurs délicats et la ville autour est plutôt…choquant. Quand on se tient sur son toit et qu’on prend la mesure de ce qui l’entoure, on a rapidement le sentiment d’un patrimoine un peu assiégé, et les murs crénelés, s’ils paraissent de circonstance, semblent aussi un peu désuets. J’ai tout de même eu envie de mélanger dans cette série les photos du palais à celles de souks, car le dialogue entre les deux me semblaient au cœur de l’expérience que j’ai pu en avoir.

____________

Au coeur des souks, on peut aussi visiter le très joli musée du Savon.
Plus de photos du Liban.
Nous sommes allés au Liban avec l’Hôte Libanais, je détaillerais bientôt ici notre itinéraire précis.


Be first to comment