The mood : Tai O at dusk, Lantau island, Hong Kong, China

Our trip to Hong Kong included a couple of nights outside the city per se, on one of the neighboring islands, Lantau. This large chunk of land can’t really be summed up in one word, since you will find there an international airport, an iteration of Disneyland, a giant Buddha statue and the fishing village of Tai O, in which we chose to set camp for two days.

We were pretty excited to get a glimpse of more rural part of the country (without going to mainland China and without a car the opportunities to do so were limited) and the place didn’t disappoint. It is actually quite famous (and touristic, let’s admit it) because of its stilts houses, where local fishermen traditionally live. Shrimps, and dried shrimps in particular, are the name of the game here, and the smell that comes with it isn’t something I’ll forget soon, I’ll tell you that! That feels like a bad introduction for a place that really inspired me lot, but it’s hard to separate that smell from my memories of it! I have taken a lot of pictures there and looking at them I feel like this wasn’t just some fling, I’m actually really happy with what I’ve managed to document.

There is enough material for a few photo series, but the one I’m showing today takes place at dusk, when all the day-trippers tourists start to leave and the village is quiet again. Then, daylight pastels are suddenly taking a deeper look and tropical foliage turn into intricate silhouettes. We’ve been rediscovering Hsiao-Hsien Hou’s films lately, and this is definitely making me think of  the mood of Goodbye South, Goodbye (which is happening in Taipei).

_____________

If you want to sleep in Tai O, there is the Tai O Heritage Hotel, which is not incredible but still rather nice.
Getting there from Hong Kong isn’t the easiest thing : you have to take a ferry to Tung Chung (30 minutes) and then take a bus or a taxi to Tai O (50 minutes).
Walking there at dusk was fine, but when it’s actually nightime, I would suggest to refrain from walking around unless you’re fine with sharing the road with sizeable roaches. Yep, I guess that comes with the shrimps.
Another great Hong Kong island, Peng Chau.

Au milieu de notre séjour à Hong Kong j‘avais glissé deux nuits hors de la ville elle-même, sur une des îles environnantes, Lantau. Celle-ci est de taille plutôt conséquente et il serait difficile d’en faire un portrait cohérent quand on sait qu’on y trouve entre autres l’aéroport international, un Disneyland, un Buddha géant et le petit village de pêcheurs de Tai O, où nous avons donc passé un petit moment.

Nous étions très enthousiastes à l’idée d’avoir un aperçu du côté plus rural du pays (sans aller en Chine continentale et sans voiture les opportunités de le faire étaient limitées) et on peut dire que nous n’avons vraiment pas été déçus. Le village en lui-même est relativement connu (et un peu touristique, il faut l’admettre) à cause de ses cabanes de pêcheur sur pilotis. Les crevettes, et plus particulièrement les crevettes séchées, sont le nerf de la guerre ici, et je ne suis pas prête d’oublier l’odeur qui va avec (ni de manger des crevettes de sitôt!). J’ai le sentiment que ça n’est pas la meilleure des introductions pour un endroit que j’ai pourtant trouvé fabuleusement inspirant, mais c’est indissociable de mon souvenir de cet endroit. J’y ai en effet pris beaucoup de photos, et en les regardant aujourd’hui, je vois que ça n’était pas juste un coup de cœur passager et que je suis vraiment contente de ce que j’ai pu documenter.

Il y a de quoi faire plusieurs séries, mais j’avais envie de commencer avec celle-ci, qui prend place au crépuscule, alors que le village se vide de ses visiteurs et redevient plus silencieux. C’est le moment où les pastels de midi prennent un tour plus dense et que les feuillages exotiques ne deviennent plus que des silhouettes. On a redécouvert certains films de Hou Hsia-Hsien dernièrement, et quand je vois ces images, je pense à l’ambiance de Goodbye South, Goodbye qui se passe à Taipei…

_____________

Si vous voulez dormir à Tai O, il y a le Tai O Heritage Hotel, qui n’est pas parfait mais tout de même pas mal.
Depuis Hong Kong, il faut prendre le ferry jusqu’à Tung Chung (30 minutes) et ensuite un bus où un taxi jusqu’à Tai O (50 minutes).
Se ballader au crépuscule était très agréable, mais une fois la nuit tombée mieux vaut être préparé à partager la chaussée avec des cafards de belle taille. Une autre conséquence de cette passion pour les crevettes, j’imagine…
Une autre île de Hong Kong qui vaut le détour, Peng Chau.

1 Comment

  • […] (Hong Kong’s true drawback) and head for the almost-countryside that is the village of Tai O on Lantau island. Tai O Heritage hotel was the only “charming” hotel option around Hong […]

Leave a Reply