The mood : Rome in April, Italy

I am officially expecting spring any minute now. February will do that to you. Expect it’s not coming any time soon! What I have for me though is the memory from spring in Rome last year. And this wasn’t just any old sorry spring, like the one we often get here, it was glorious, bursting with flowers, of a warmness which dared to flirt with summer, and most of all it had that sweet carefree perfume of Italy.

See, I feel compelled to write a little bit of a love letter to Rome, since, believe it or not, I have more than a few friends who came back from there rather unconvinced. One could think that, true to its myth, Rome’s charm would easily submerge any soul who steps foot on its cobblestones. I’m afraid it’s not entirely true and I feel pretty confident that there are more than one way to miss on what the city has to offer.

You wouldn’t expect such a chaotic beauty to be practical, would you? Indeed, she isn’t. Public transportation isn’t good, traffic is bad, so the best option is to walk (and what fantastic walks!), but if the weather isn’t on your side, if you end up commuting from one congested tourist hubs to another or just if you’re not willing to walk for miles, you’re in for a big hassle. No charm in that.

So, there are no real guarantees weather-wise, but avoiding rainy and very hot seasons are a step in the right direction, and guess what, April was just a dream in that category. My second advice would be to keep out of very touristic areas 80% of the time (you’ll be frustrated for five minutes and then you’ll thank me later). Stay in a residential neighborhood, get lost in that park only locals know about, visit that little-known museum and forget for a second the Vatican and the Colosseum. Third choices in Rome would be world-class anywhere else in the world, the city is filled to the brim with treasures, everywhere it’s statues and painted ceilings and  romantic woods. Burn the must-see list, relax, enjoy the smell of oleander, and remember, there’s always gelato at the end of every adventure.

_____________

More pictures of Rome here. 

Nous voilà arrivés à ce moment de l’année où je guette l’arrivée du printemps comme si elle était absolument imminente. L’impatience qui va avec ce mois de février, si court et pourtant si long ! Le vrai printemps lui, n’est pourtant pas prêt d’arriver à ma porte… Pour patienter, il me reste le souvenir vibrant de Rome l’année dernière en avril, voilà un printemps qui ne déçoit pas, splendide, croulant sous les fleurs, d’une chaleur qui flirte sans complexe avec l’été et qui a bien ce parfum de désinvolture si italien.

Pour tout dire, je me sens un peu en devoir d’écrire un pamphlet pro-Rome, car il faut bien avouer qu’autour de moi, les gens en reviennent souvent un peu…déçus. On pourrait croire que le charme mythique de la ville envoûte quiconque pose un pied sur ses pavés, et pourtant il semblerait que la vérité est un peu différente. En y réfléchissant un peu, il faut bien admettre, que oui, Rome, on peut vraiment passer à côté.

C’est qu’elle d’une beauté si chaotique, on ne peut pas vraiment s’imaginer qu’elle va se donner la peine d’être…pratique. Avec des transports en commun un peu paresseux et un trafic très dense, la meilleure option est sans conteste la marche. Sauf que si la météo n’est pas idéale, que l’on navigue avec peine d’un nœud touristique à l’autre, ou que simplement on n’est pas prêt à marcher des kilomètres, l’expérience peut vite tourner…à l’épreuve.

Difficile de faire des promesses du point de vue de la météo, mais éviter la saison chaude et la saison pluvieuse est déjà un excellent début. De ce point de vue là, avril était assez parfait. Mon second conseil serait d’avoir la discipline d’éviter les quartiers très touristiques au moins 80% du temps (vous serez frustrés cinq minutes et ensuite vous me remercierez). Osez prendre un appartement dans un quartier résidentiel, perdez-vous dans un parc fréquenté par les Romains, allez visitez ce musée peu connu et oubliez le Vatican et le Colisée. Les troisièmes choix à Rome seraient vénérés partout ailleurs dans le monde, la ville a plus de trésors que vous ne pourrez jamais en voir et semble offrir à l’infini, statues, fresques et bosquets. Faites fi des listes de monuments à voir à tout prix, profitez du parfum des glycines et n’oubliez pas qu’ici, il y a toujours une glace au bout de chaque aventure.

_____________

Plus de photos de Rome ici.

1 Comment

  • Reply February 9, 2017

    Stephanie

    The weather here has been quite crazy. Two days ago we had a very warm (sandals and t-shirt) weather. Then, yesterday, it was freezing and snowing!

Leave a Reply