Green delight : Finland

Two years ago, we spent part of summer in Finland, in Helsinki but also in Keuruu, in the middle of “the land of a thousand lakes”.

Finnish nature echoes Finnish culture in many ways, and I found that its observation helps you understand a little how their way of life sprung from their environment.

There is definitely something simple and straightforward about the landscape, no twists and turns here, just a serene and infinite layout of lakes and clear forests. Vegetation itself is model of restraint, sticking to a short, harmonious repertoire of grasses, wild flowers and slim trees.  When winter and snow covers it up -you can see it in their paintings- things get even more minimalist, to the point of abstraction. To tell the truth, it could almost be a bit dull if it wasn’t for the light, that incredible, surreal, white sun which gives a fairy tale quality to every blade of grass. The effect even seems to be enhanced by the transparent, glistening waters, which turn to pristine mirrors, and by the blinding white of the omnipresent silver birch trees. For the untrained eye, it’s almost overwhelming in its purity. Pretty much like Finnish design, no?

___________

More pictures of Finland here.

Il y a deux ans, on a passé une partie de l’été en Finlande, à Helsinki, mais aussi à Keuruu, en plein milieu de la région des mille lacs.

On trouve dans la nature finlandaise un écho troublant à la culture du pays, et en l’observant un peu, on s’offre des clés pour comprendre un peu comment leur façon de vivre et de penser découle directement de la particularité de leur environnement.

Le paysage ici a une simplicité, une franchise même, que je trouve remarquable. Pas de détours et d’anomalies, juste une alternance sereine et longiligne de lacs et de forêts. La végétation elle-même s’en tient à une palette restreinte et harmonieuse de hautes herbes, fleurs sauvages et arbres élancés. Quand l’hiver arrive, et que la neige recouvre tout -on peut le voir dans leurs tableaux- l’ensemble prend un tour encore plus minimaliste qui flirte avec l’abstraction. Au premier abord, on serait pardonné de trouver tout ça un peu monotone, mais ça serait sans compter sur la lumière, cet incroyable soleil blanc, quasi surnaturel, qui donne un air féerique au moindre brin d’herbe. L’effet semble même décuplé par les eaux transparentes qui scintillent et se transforment en miroirs plus-que-parfaits, et par le blanc aveuglant de l’écorce des bouleaux argentés. Pour un œil non exercé, difficile alors de ne pas se sentir un peu décontenancé par une telle pureté. Cela ressemble beaucoup à ce qu’on pourrait dire du design finlandais, non ?

____________

Plus de photos de Finlande ici.

1 Comment

  • Reply August 13, 2017

    Mirka

    Je connais très bien cet écho entre la nature et les Finlandais… En effet, c’est troublant, mais c’est tellement beau! Depuis jeune, je suis complétement en amour avec ce paysage. Ma mère est Finlandaise, mais je suis née à Montréal. Je vis à Helsinki depuis trois ans. Si vous pensez revenir en Finlande, je serais heureuse de vous montrez mes coins préférés.

Leave a Reply