In situ : Hong Kong streets, China

Exploring a city on foot and almost avoiding all public transport is often the best scenario for me, but it’s often quite challenging. Big cities tend to make this more difficult, simply because of their size (Tokyo would be a good example), because of how poorly they accommodate pedestrians (hello Beirut!) or even how scattered are center of interests (Milan tends to work a bit like that).

Hong Kong was a rather nice surprise in that matter since it’s not as big as one might think (the Hong Kong island part at least) and it’s mostly nice to walk around (except in the dead center of Central) mostly thanks to the many pathways built for pedestrians. This was the first time I was seeing something like that on such a scale. There were separate alleys and alternate routes that were only meant for pedestrians, which often kept you from getting too hot or too wet (they’re often covered) and from walking alongside busy roads. I believe this is because a large number of people are still commuting on foot between their work and home. To think that there is actually a giant outdoor escalator shuffling people down to Central in the morning and up to the residential neighboorhoods after midday is pretty crazy in itself.

_________________

And when you just have to resort to public transportation, be it the bus, the ferry or the brand new subway, it’s a rather easy experience.

 

Explorer une ville à pied en évitant au maximum les transports en commun me semble être une sorte de scénario idéal, mais aussi une ambition souvent assez peu pratique. Par définition, les grandes villes rendent l’entreprise compliquée simplement par leur taille (Tokyo en est un bon exemple), mais c’est aussi parfois le peu de place accordée aux piétons (Beyrouth et ses rues sans trottoirs!) ou encore la manière dont les centres d’intérêt sont éparpillés (un peu comme à Milan) qui en font un projet plus ou moins réalisable.

De ce point de vue là, Hong Kong aura été une bonne surprise, puisqu’il est relativement agréable d’y marcher (à part dans l’ultracentre de Central, que je trouve un peu infernal). Tout d’abord parce que la ville n’est pas aussi gigantesque qu’on peut le penser (du moins la partie sur l’île d’Hong Kong elle-même), mais surtout grâce à des voies spécialement aménagées pour les piétons. C’était la première fois que je voyais ça à une telle échelle. Il y a des allées et des passerelles réservées aux piétons qui vous protègent même de la pluie et du soleil (car elles sont souvent couvertes) et dessinent des sortes d’itinéraires bis qui vous évitent de marcher le long de routes à la circulation très dense. J’imagine que ce genre d’infrastructures s’explique par le grand nombre de gens qui font encore à pied le trajet entre leur domicile et leur travail. Quant on pense qu’il y a tout de même un escalator géant au milieu de la ville qui transporte les foules dans le centre-ville le matin avant de les remonter à partir de midi vers les quartiers résidentiels, c’est un genre d’urbanisme qui semble bien ambitieux vu de Paris…

________________

Et quand parfois il n’y a pas d’autre choix que d’emprunter les transports en commun, que ce soit les bus, les ferries ou le métro flambant neuf, l’expérience est tout de même assez facile.

Be first to comment