Paradise search : an apartment in Malaga, Spain

It’s no secret that I love the opportunity of renting apartments through airbnb. More than often, the search alone is already a private insight on what I have to look forward to, architecture-wise and culture-wise. Not all cities or countries are equal on the matter though, and if in the past I complained about the lack of options (particularly in Japan), I now find myself saddened by how in certain places the apartment-renting has grown to create a completely uniform offer. Rather good-looking, but also completely impersonal. Suddenly it tells next-to-nothing of the city, or its inhabitants (Barcelona, I’m talking about you). Thankfully, this is not how things are in Malaga. The city, despite its best efforts, isn’t really a tourist hotspot, and the apartments on offer are still exciting, especially the one I’m showing you today.
J’ai le sentiment que mon goût pour un airbnb bien choisi n’est plus à démontrer, j’ai même tendance à penser que la recherche elle-même est déjà un aperçu de l’architecture et de la culture qui m’attend, une manière d’apercevoir tout de suite un visage plus réel, plus intime, d’une destination. Toutes les villes et tous les pays n’offrent cependant pas la même diversité, et si, dans le passé, j’ai pu regretter un choix très limité (en particulier au Japon), c’est maintenant plutôt la façon dont l’offre s’est démultipliée et uniformisée qui m’attriste un peu. Dans une ville comme Barcelone, c’est un océan d’options, certes honnêtes visuellement, mais aussi sans âme qui m’a laissée très perplexe. Les choses sont bien différentes à Malaga, qui, malgré ses efforts, peine à devenir touristique, et où les appartements disponibles ont encore ce caractère intrigant qui raconte déjà la ville et ses habitants.
With its royal situation in an old building right on Plaza de la Merced, its high ceilings and mile-long corridor, the place is bound to impress. It’s quintessentially Spanish but in a low-key, pared-down kind of way.
Avec sa vue sur la Plaza de la Merced, ses hauts plafonds et son couloir sans fin, l’endroit impressionne tout de suite. L’appartement est éminemment espagnol, mais a aussi une sorte de discrétion et de sobriété qui fait tout son intérêt.

 

Living on Spanish place is both a blessing and a curse, as you can imagine. The mood and the view are fantastic, the sense of space it gives is fabulous, but you also have to compose with the noise it creates. This is Spain, and here nighttime is definitely busier than daytime!
La vie sur une grande place espagnole est à la fois une bénédiction et une épreuve, comme on peut l’imaginer ! L’ambiance et la vue sont incroyables, la sensation d’espace formidable, mais le bruit qui va avec malheureusement incontournable. Nous sommes bien en Espagne, et ici la nuit est définitivement plus habitée que le jour.

 

This is a lesson in minimalism, no? What else do you need with these windows and this floor? Simple yet luxurious pleasures included enjoying the perspectives from one corner to the other and walking barefoot on the cold tiles.
C’est une sorte de leçon de minimalisme, non ? Pas besoin d’en faire beaucoup avec ces fenêtres et ce carrelage… Ici le luxe ce sont les perspectives infinies et les carreaux frais sur lesquels on marche pieds nus.

 

The kitchen was as humble as it gets, yet very pleasant with its cold shades of jade and blue and its window opening on a back street.
La cuisine était plutôt humble, mais elle n’en était pas moins agréable, avec son camaïeu de bleu et de jade, et sa fenêtre qui ouvrait sur une ruelle.

 

I understand how practical it is to have Ikea tableware in rentals, but I am so grateful when there is a personal touch like here.
J’ai beau comprendre qu’il est bien pratique d’équipper un appartement à louer avec de la vaisselle Ikea, je suis infiniment reconnaissante quand, comme ici, je peux profiter d’une sélection bien plus personnelle.

 

With four bedrooms we had the king’s choice when it came to where to sleep (our choice ended up being less motivated by style, but more by coolness and quiet though!). They all had a sort of quaint, romantic touch that was also rather ascetic in their simplicity. Just a few intriguing details and a washed palette of refreshing blue tones.
Avec quatre chambres à notre disposition, le choix était royal! Au final, au delà des préférences esthétiques, on finit par faire un choix motivé plus par la fraîcheur et le calme (deux denrées rares en juin à Malaga). Toutes les chambres avaient cette sorte de romantisme désuet qui était aussi presque monacal dans son économie de moyens. Une formule efficace qui se résumait à quelques détails intrigants et à une subtile palette de bleus délavés.

 

The place had a knack to make the most trivial and humble things take a poetic turn. This and the very light palette was a world away from the heaviness of the baroque interiors we sometimes associate to Andalucia.
Ici, on se surprend à trouver un air de poésie aux choses les plus triviales, aux détails les plus humbles. Cette idée, ainsi que la palette très claire, semble aux antipodes de l’idée préconçue qu’on peut se faire des intérieurs baroques et chargés d’Andalousie.

 

The apartment has a set of huge windows that open on the Plaza, but in the middle of June, you have to wait until the evening to open them. Most of the day in spent in a warm and velvety penumbra, with only a few rays of light entering the living room. To me, this was a quintessential Mediterranean experience, spending these scorching hours holed up in the darkness of a grand apartment, laying lazily on the cool white cotton of the couch, waiting. It gave even more depth to the place and pushed you to really inhabit it.
L’appartement avait toute une rangée de fenêtre gigantesques qui ouvraient sur la place, mais en plein mois de Juin, celles-ci ne pouvaient raisonnablement être ouvertes que tôt le matin et le soir venu. La majorité de la journée se passait volets fermés, dans une pénombre chaude et veloutée à peine striée de quelques rayons de lumière blanche. Ces après-midis passés reclus dans l’obscurité de cet élégant appartement, la langueur de ces heures lentes, allongés sur un canapé drapé d’un coton blanc qu’on imagine rafraîchissant,  avait pour moi quelque chose de profondément méditerranéen. L’expérience ajoutait définitivement à l’âme de l’endroit et vous poussait à l’habiter encore plus.

 

In the details, I felt the ornate Andalusian aesthetic was taking an almost surrealistic turn, it was hard not to think of Buñuel‘s cinema.
La sophistication toute andalouse des détails avait pour moi un air quasi surréaliste qui me faisait penser au cinéma de Buñuel.

 

I loved this place from the moment I walked up the stairs. It has all the qualities of a movie set, and I kept imagining Eric Rohmer or Whit Stillman characters chatting absently in the corridors. It was both traditional and very personal, a combination I tend to cherish !

______________

The listing on airbnb.
The noise from the Plaza is real (at least in June), so consider it if you’re a light sleeper or if you don’t live on Spanish hours.

Dès que je suis rentrée dans le hall, j’ai tout de suite su que j’allais aimer cet appartement. Il a la substance d’un décor de cinéma, et il était facile d’y imaginer des personnages d’Eric Rohmer ou de Whit Stillman en pleine conversation dans le couloir ou paressant dans le salon. L’endroit a quelque chose de très traditionnel, mais avec une relecture personnelle humble et quelque part minimaliste, une recette que j’apprécie toujours!

______________

L’annonce sur airbnb.
Le bruit de la Place n’est tout de même pas à prendre à la légère (du moins en Juin), surtout si vous avez le sommeil léger où que vous n’adoptez pas les horaires locaux.

Be first to comment