Paradise search : Archipelago Tinos, Greece

It was only a month ago that we were in Greece. A simple but great trip that started in Athens and ended on Tinos island, a few hours away by ferry from Rafina harbor. I got the Tinos tip from the always reliable Paola from Meraviglia Paper and Cartography. She wrote about it in the second issue of Cartography, and as soon as I closed the magazine, I knew I would go there before the year ends (I got started on issue 3 yesterday and the article on Tahiti should be considered dangerous material). Anyway, back to Tinos, a Cycladic island famous for the Greeks since it’s a major pilgrimage site, but not so much among foreigners, which is always a good start.
Il y seulement un mois, nous étions en Grèce. Un voyage simple sur le papier, mais très réussi, qui a commencé à Athènes et s’est fini sur l’île de Tinos, à quelques heures en ferry du port de Rafina. L’idée de Tinos m’avait été soufflée par Paola, de Meraviglia Paper et Cartography. Elle raconte son séjour à Tinos dans le numéro deux du magazine, et dés que je l’ai refermé, j’ai su que j’y passerais avant que l’année soit finie (j’ai commencé le numéro trois hier, et l’article sur Tahiti me semble être une lecture très risquée). Tinos donc, cette île des  Cyclades très connue des grecs (c’est le plus grand lieu de pèlerinage du pays), mais peu connue des étrangers, ce qui augure toujours du meilleur.
On a Greek island, the recipe for happiness seems disarmingly simple once it’s put in front of you. Archipelago Tinos is an architect-designed cluster of small stone buildings set right in front of the sea and it surely has a good number of these things. Transparent waters on your doorstep, more sunshine that you could dream of, clean lines and natural materials. Add to that a cat as a beach companion and a jar of Reiki honey and you might leave everything behind to stay here!
Sur une île grecque, la recette du bonheur semble toujours d’une simplicité désarmante quand elle est mise sous vos yeux. Ces fameux ingrédients qui rendent la vie plus douce, on les retrouve à Archipelago Tinos, ce petit groupe de bâtiments dessiné par un architecte athénien et posé juste en face de la mer. Les eaux transparentes à vos pieds, plus de soleil qu’on ne peut imaginer, des lignes pures et des matériaux naturels, si l’on ajoute à tout cela un chat zébré et un pot de miel reiki, on se demande rapidement si on ne va pas tout oublier pour rester ici.

There are two studios and two houses to rent, all with that same perfect view of endless blue. You’re fifteen minutes away from the port of Tinos, which I feel is the right amount of remote.
Deux studios et deux petites maisons sont à disposition, toutes avec la même vue parfaite sur le bleu de la mer Égée. Elles sont à seulement quinze minutes en voiture du port de Tinos, ce qui m’a semblé être juste “la bonne dose” d’isolement.

 

Our studio was a pared-down yet comfortable space of whitewash and concrete which opened on a big terrace flanked with stone walls (crucial to block the wind!).
Notre studio était un espace épuré et confortable de béton et de chaux qui ouvrait sur une grande terrasse protégée par des murs en pierre (détail crucial pour être protégés du vent!).

 

There are quite a few good options to eat on the island, simple or sophisticated (take me back to To Θαλασσάκι, please!), but still I wasn’t gonna pass on an opportunity to visit the local market (every day on the Tinos Harbor) and bakeries to cook a few nice meals. Greek produce just puts a smile on my face. We feasted on juicy tomatoes, fresh cheese and capers like if autumn hadn’t even started.
Il y a de vrais bonnes adresses où manger sur l’île, du plus simple au plus sophistiqué (je rêve encore de To Θαλασσάκι), mais je n’allais pas pour autant rater une occasion d’aller au marché (tous les jours sur le port de Tinos) et de cuisiner avec les excellents produits locaux. Des boulangeries où s’alignent les chaussons, aux fromages artisanaux, en passant par les fruits et légumes et les guirlandes de tomates séchées, l’offre avait pour moi un petit goût de paradis. On y aura mangé des tomates juteuses et des câpres en plein mois d’octobre comme si l’automne n’avait jamais commencé.

 

I’m always in awe of Greece‘s sense of bare bones beauty. It’s a place where simplicity seems to shine effortlessly, a real testament to what it means to go back to the essential.
A chaque séjour en Grèce je suis impressionnée par ce sens de la beauté à l’état brut. Ici, la séduction de la simplicité semble évidente, et la tentation de revenir à l’essentiel omniprésente.

 

I’ve tried very hard to bottle up the feeling of swimming in these clear waters for the long winter months to come. Having your own beach only dozens of meters away from your door is undoubtedly a fantastic luxury.
J’ai fait de mon mieux pour essayer de conserver intact la sensation fabuleuse de nager dans ces eaux transparentes, avec l’espoir qu’elle m’aiderait à supporter un peu mieux les mois d’hiver à venir. Avoir la mer (et sa propre plage) à seulement quelques dizaines de mètres de sa terrasse est sans aucun doute un des plus grands luxes…

 

This time of year, the blue hour comes fairly early, and with it a whole different palette. Believe me, it won’t be long before you make contemplation your main past-time.
A cette époque de l’année, l’heure bleue arrive toujours plus vite qu’on ne le croit, et avec elle une toute autre palette. Il vous faudra peu temps pour faire de la contemplation votre activité première.

 

Sunset is a show in itself, and if you go down to the water you can even see the sun disappear in the sea, before it turns the water to liquid gold and the sky to all the shades of coral.
Le coucher du soleil est un spectacle à lui seul, et en descendant au bord de l’eau on peut même voir le soleil disparaître dans la mer, avant qu’il ne change la mer en or et le ciel en dégradés de corail.

 

We spent four days on the island and at Archipelago Tinos, but I so wish we would had stayed longer. This is great place to stay on an island which is no less great. This means that there’s meant to be a perpetual debate on whether you’re going to stay put (because it surely seems you have everything you could hope for just right there) or go explore (or buy more honey/cheese/almond candies). It may seem like time is standing still there, but I assure you it is still passing, and soon, too soon, you will have to get back on that boat and back to reality. Or is it the other way around?
On aura passé quatre jours sur l’île, et à Archipelago Tinos, mais j’aurais aimé y rester bien plus longtemps. C’est le problème avec les bonnes adresses qui ont le malheur de se trouver dans des endroits non moins exceptionnels. On signe pour un tiraillement perpétuel entre rester là, immobile (puisque après tout on a tout ce dont on peut rêver) ou bien se laisser tenter par les sirènes de l’exploration (et l’envie de se procurer plus de miel/fromage/pâte d’amande). On pourrait croire qu’ici le temps est suspendu, pourtant je vous assure qu’il ne l’est pas, et que tôt, trop tôt, il vous faudra à nouveau embarquer sur ce ferry et retourner à la réalité. Même si vous avez l’impression que vous êtes en train de faire le contraire…
The website is here.
The easiest way to reach Tinos is so take a ferry from the port of Rafina (quicker than Piraeus). It takes around four hours and a half. 
More pictures of Greece here.

Le site d’Archipelago Tinos est ici.
La façon la plus rapide d’arriver à Tinos depuis Athènes est par ferry via le port de Rafina (plus rapide que via le Pirée). La traversée dure environ quatre heures et demie.
Plus d’images de Grèce ici.

Be first to comment