In situ : Pampulha lake, Belo Horizonte, Brazil

A few days ago, I was writing about the sweetness of the air last year in Brazil, and it really came back to me when I stumble on this shot. The idea of an artificial lake really isn’t something that sounds too seducing to me (it conjures up images of boring public parks and scruffy ducks, something a Brazilian would maybe find irresistibly quaint though), but I find that when you pair it with the confounding beauty of tropical vegetation, it just takes it somewhere else. The word Eden does come to mind as you walk by the turquoise water, surrounded by gracious trees with pink petals dotting the floor.

__________

More pictures of Pampulha.

Je décrivais il y a quelques jours l’incroyable douceur de l’air lors de notre voyage au Brésil l’année dernière, et le sentiment m’est vraiment revenu en revoyant cette photo. L’idée d’un lac artificiel ne me séduit pas plus que ça a priori (et me renvoie plutôt à des souvenirs de parcs municipaux mornes et à leurs canards fatigués, ce qui serait d’ailleurs peut-être délicieusement pittoresque pour un Brésilien), mais force est de constater que l’idée prend une tout autre allure lorsque la végétation tropicale rentre dans l’équation. Le mot Eden vient forcément à l’esprit alors qu’on longe l’eau turquoisée, à l’ombre des arbres gracieux, des pétales fuchsia éparpillés à vos pieds…

___________

Plus de photos de Pampulha.

Be first to comment