The view : Le Chinaillon, France

Walking in sandals today, I have a hard time believing that I was there a month ago, in the middle of the whitest snow. But, still, this was spring snow, so if you’re a mountain rookie like me you would have been surprised by how hot it actually was, even surrounded by all this cold. But let’s not waste too much time talking about the weather, when we have this view to talk about, and even more important, the person we have to thank for bringing us there. Since neither me nor François can ski, we thought we would try some rackets, that’s when the folks at Chalet 1864 introduced us to Virginie, a mountain guide slash yoga teacher (I liked her already!) who would do so much more that make sure we didn’t end up lost or at the bottom of a torrent.

I’m very happy to share her contact here, because I feel this is really precious information, the kind that will really enlighten your stay. I did it before with Mélanie in Portugal, or Angelo in Japan, and I can’t help but feel that these people form an unspoken community that is really changing what it means to spend some time with a guide.

Back to Virginie, with whom we spent a heart-warming time hearing the name of every vale and peak, learning about how it is to leave so high and talking vulture matrimony. The conversation quickly turned to an exchange about life, work and travel that left with a deep conviction that I had to live elsewhere and differently. We’re working on it !

______________

Find out more about what you can do with Virginie here. There are a lot of exciting things there, both for the mind and the body, and not only in the Alps. Say hello to her for me!  

À marcher en sandales dans les rues aujourd’hui, j’ai un peu de mal à réaliser que j’étais là-haut il y a un mois, au milieu d’un épais tapis de neige. Même si il faut relativiser un peu, car c’est bien un paysage de neige au printemps, et si comme moi vous n’êtes pas habitué à la montagne, vous auriez sûrement été surpris par la chaleur en plein soleil, malgré toute cette neige au sol. Mais ne perdons pas trop de temps à parler de la météo, quand on a une pareille vue à discuter, et surtout la personne sans laquelle on n’aurait pas pu en profiter. Puisque ni François ni moi ne sachons skier, nous avions décidé d’essayer les raquettes. Pour se faire, Peggy de Chalet 1864 nous a présenté Virginie, une guide de montagne et prof de yoga (ça commençait très bien) qui allait faire bien plus que de s’assurer qu’on ne se perde pas et qu’on ne finisse pas au fond d’un torrent.

J’ai particulièrement à cœur de partager ses coordonnées ici, car je trouve ce genre d’information très précieuse, de celles qui illuminent vraiment un séjour. Je l’avais déjà fait avec Mélanie au Portugal ou avec Angelo au Japon, et je ne peux pas m’empêcher de penser que ces personnes forment une sorte de communauté informelle qui transforment vraiment l’expérience du “guide”.

Mais revenons à Virginie, avec qui on aura passé quelques très belles heures à l’écouter nommer chaque pic et chaque vallon, à tenter de comprendre ce qu’est la vie si haut dans la montagne et à discuter des problèmes conjugaux des vautours. La conversation pris aussi quelques jolis détours, pour devenir un échange sur la vie, le travail et le voyage qui me laissa une fois de plus la conviction qu’il était temps que j’aille vivre ailleurs et autrement. C’est en chantier !

_______________

Plus d’informations sur tout ce que Virginie propose sur son site. Beaucoup d’aventures séduisantes, tant pour le corps que pour l’esprit, et pas seulement dans les Alpes. Dites-lui bonjour de ma part !

1 Comment

  • Reply April 22, 2016

    Stephanie

    Wow!! What a beautiful and amazing photograph.

Leave a Reply Click here to cancel reply.

Leave a Reply to Stephanie Cancel reply