The mood : Tokyo in November, Japan

Tokyo is so vast that I asked myself whether it was the right way to present it to include all the neighbourhoods I’ve visited in a single photo series. Yet, looking at the pictures I felt they were making more sense when I was bringing them all together. The time we spent there (4 days) felt way too short to get a real sense of the giant city (but then again, when you stay longer time it’s very possible you only just realize the amount of things there are still to see!).

What’s great about this myriad of possibility though, is that the experience feels much more unique, it’s hardly one of these cities where you’re circling the historic center trying to find the elusive undiscovered alley.

What I really loved about the Tokyo we saw, was the feeling that it was in fact a myriad of villages placed next to one another. It’s surprising to get that sentiment of small scale in such a huge place, but more than often, in the neighbourhoods we visited we were surrounded by small buildings, walking on quiet streets lined with small shops and nature popping here and there. Even when we were going to the Reiyukai Shadaken, which is right next to a huge avenue of glass buildings, we discovered peaceful alleyways right behind it. That’s what making it so frustrating you see, you quickly understand that there is always something to be discovered at the next corner, in the next street, at the next subway station. They do know how to keep things interesting, at least to the eyes of a westerner !

Here’s a short list of the neighbourhoods we visited :

 

MEGURO

Our hotel, Claska, was there, but we didn’t really had the time to explore it properly,which was a shame because it seemed to have great potential!

 

DAIKAN-YAMA 

A very nice neighbourhood by the river, with cool shops and cafés including a personal favourite, 1LDK.

 

AOYAMA-OMOTESANDO

An upscale, but still very charming area, where we visited the Nezu museum, marveled at the MUJI Found shop (a pilgrimage for me!), ate the best burger at Fellows and had the best coffee at Omotesando Koffee. I also loved exploring the hilly streets to see the architecture of the tiny contemporary houses and the unexpected cars parked in front.

AZABUDAI-TORONAMON

We went to this business-looking area to see the Okura (before it was torn down) and the Reyukai Shadaken temple. We passed the Tokyo tower on our way, and even though this is not really my kind of thing, I must admit I was curiously hypnotized by its bright hue. We ended our walk by an exploration of the cute streets right behind the temple.

UENO-NEZU

This was a rather long trip from the west of Tokyo, but it provided a very nice change of mood. I was happy to find again the popular side of Japan at the Ueno market (which reminded me of Osaka), liked the classic look of the Ueno Park and was in awe of the Gallery of Horyuji Treasures at the National Museum. We exited the park by another side to go to Scai, the Bathhouse and got the opportunity to see a bit of the Nezu neighborhood where leafy temples sit next to workshops and tidy modern buildings. I really loved that side of town. 

_______________

More pictures of Tokyo.
The itineraries of my first, and second trip to Japan.

Tokyo est si vaste que je me suis à un moment demandé s’il était pertinent de regrouper les photos de tous les quartiers que j’ai visité dans une même série. Pourtant, en regardant les images, il me semblait bien qu’elles racontaient mieux la ville une fois rassemblées. Le temps qu’on y a passé (4 jours) m’aura semblé bien trop court pour prendre réellement la teneur de la ville (même si il est bien possible que plus on y reste et plus son immensité de possibilités vous dépasse).

Le bon côté de ce sentiment de “ville infinie”, c’est que l’expérience qu’on y vit nous y semble souvent unique, bien loin du sentiment qu’on a parfois à faire le tour d’un centre historique à la recherche de fameuse la ruelle secrète. Ici, tout, ou presque est une sorte de terra incognita.

Ce qui m’a beaucoup plus, et surprise, dans le Tokyo que nous avons vu, c’est ce sentiment que la ville est comme une myriade de villages juxtaposés. C’est déroutant cette idée de petite échelle au sein d’un endroit si immense, et pourtant, bien souvent, on se retrouvait à marcher dans des rues bordées d’immeubles bas et de petits magasins. Même en allant visiter le Reiyukai Shadaken, qui est juste à côté d’une avenue où s’alignent les tours de verre, on peut trouver des ruelles paisibles en s’aventurant juste derrière. C’est aussi pour ça que l’expérience est rapidement frustrante, car il faut peu de temps pour s’apercevoir qu’il y a tant de choses à découvrir dans la rue suivante, à la prochaine intersection où à la station de métro voisine. Ils ont l’art de tenir notre intérêt en éveil!

Ci-dessous, une courte liste des quartiers que l’on aura parcourus :

 

MEGURO

Notre hôtel, Claska, était là, mais malheureusement on aura manqué de temps pour l’explorer véritablement, il semblait pourtant bien séduisant! 

 

DAIKAN-YAMA

Un quartier agréable juste à côté d’une rivière, avec des boutiques et des cafés qui valent le détour, notamment 1LDK, un de mes favoris.

AOYAMA-OMOTESANDO

Ici, les boutiques font plus que flirter avec le luxe, mais l’endroit a pourtant gardé une ambiance très agréable. C’est là qu’on peut voir le musée Nezu, la boutique MUJI Found (une genre de lieu de pélerinnage pour moi) et qu’on peut manger des burgers incroyables chez Fellows et boire un café fabuleux chez Omotesando Koffee. Le quartier vaut aussi le détour pour toutes les minuscules maisons contemporaines perchées dans les rues en pente, et les voitures improbables qu’on peut voir garées devant.

 
AZABUDAI-TORONAMON

On a fait un détour par ce quartier de banques et d’hôtels business pour aller voir l’Okura (avant que l’aile ancienne ne soit détruite) et le temple Reiyukai Shadaken. Sur le chemin, on aura aussi vu la fameuse Tokyo Tower, et si ce genre de monument n’est pas vraiment mon genre, je dois admettre avoir été assez hypnotisée par sa couleur ultra-lumineuse. On aura fini notre ballade par une exploration des ruelles derrière le temple.

 
UENO-NEZU

Ces deux quartiers de l’Est de la ville étaient assez éloignés de notre point de chute, mais valaient vraiment le détour pour le contraste avec le reste de ce que l’on avait déjà vu. J’ai pu retrouver le côté plus populaire du Japon au marché de Ueno (qui m’a rappelé de bons souvenirs d’Osaka), j’ai aimé l’allure classique du parc de Ueno et je suis restée béate devant la beauté de la Gallery of Horyuji Treasures au National Museum. En sortant du parc par un autre côté, pour aller voir la galerie Scai, The Bathhouse, on aura eu l’opportunité de voir un bout du quartier de Nezu, où les temples anciens côtoient les ateliers dans des rues à l’urbanisme impeccable.

_______________

Plus de photos de Tokyo.
Les itinéraires de mon premier et deuxième voyage au Japon.

2 Comments

  • Reply May 2, 2016

    Holly

    I love your photographic eye! Little details and shots of daily life are always enjoyable for me, but particularly evocative for somewhere I’ve been. This is killing me in the best possible way…wish I were strolling the streets of Tokyo right now.

  • Reply May 2, 2016

    The Voyageur

    Hi Holly,
    Thanks ! It’s killing me too and I also wish I was there…if that’s making you feel any better 😉

Leave a Reply Click here to cancel reply.

Leave a Reply to The Voyageur Cancel reply