Itinerary : 17 days in Japan

It’s been a long time coming, but here it is, the detail of our second trip to Japan.

2014 will stay in our memories as the year we went to Japan…twice! This wasn’t very reasonable but we thought it would later be a testament to our “crazy traveling years”. 

This time, I felt I knew enough to create the itinerary by myself and also to try to go more off-the-beaten track. Of course Tokyo was a must since we didn’t go the first time, but since I loved the nature and the relaxed southern vibe of Osaka we discovered during our first trip, I decided to go even more south this time, to Kyushu and to the natural wonderland of Yakushima island. The itinerary looked a bit ambitious on paper, with domestic flights, ferries, trains and buses, so this would be the occasion to see how Japan’s legendary painless public transports would deliver.

Il aura fallu un peu de temps, mais ça y est, voici le détail de notre second voyage au Japon!

2014 restera dans notre mémoire comme l’année où, sur un coup de tête, on sera allés au Japon…deux fois! Ça n’était bien sûr pas vraiment raisonnable, mais cela ferait une future anecdote bien révélatrice de ces années “voyageuses” qu’on était en train de vivre.

Cette fois-ci, je me sentais suffisamment à l’aise pour organiser le voyage toute seule et pour oser vraiment sortir des sentiers battus. Bien sûr, nous irions à Tokyo, car on ne l’avait pas fait la première fois, mais comme c’était la nature japonaise et l’atmosphère décontractée d’Osaka qui nous avait vraiment plu la première fois, je décidai d’aller carrément plus au sud, vers le Kyushu et le paradis naturel de l’île de Yakushima. L’itinéraire était un peu ambitieux sur le papier, avec des vols intérieurs, des ferries, des trains et des bus, ça serait donc l’occasion de vérifier si l’efficacité légendaire des transports japonais allait rendre tout ça complétement indolore.

 

WHEN : late November
HOW LONG : 17 days/16 nights
TRAVEL AGENT : myself
TRANSPORTATION : Paris-Tokyo and Fukuoka-Paris flight with Japan Airlines, a Skymark flight between Tokyo and Kagoshima, Ferry to Yakushima island, bus to Amakusa and Shinkansen train between Kagoshima, Kumamoto and Fukuoka. So, yes, we tried a little bit of everything!
WEATHER : sunny and rather cool in Tokyo (7-14°c, 44-59°f), warm and sunny in Kagoshima and Yakushima (18-25°c, 64-77°f), a bit cooler and overcast in Kumamoto and Amakusa (10-17°c, 50-62°f) and way cooler and grey in Fukuoka due to a surprising cold wave (3-8°c, 37-46°f)
TOURIST CROWD : very few to none
QUAND : fin Novembre
COMBIEN DE TEMPS : 17 jours/16 nuits
AGENCE : moi-même
TRANSPORTS : vols Paris-Tokyo et Fukuoka-Paris avec Japan Airlines, vol Skymark Tokyo- Kagoshima, ferry jusqu’à Yakushima, bus vers Amakusa et train Shinkansen entre Kagoshima, Kumamoto et Fukuoka
MÉTÉO : frais et ensoleillé  à Tokyo (7-14°c), chaud et ensoleillé à Kagoshima et Yakushima (18-25°c), un peu plus frais et couvert à Kumamoto et Amakusa (10-17°c) et bien plus frais à Fukuoka à cause d’une vague de froid innatendue (3-8°c)
TOURISTES : très peu, voire pas du tout

 

 IN DETAIL / EN DÉTAIL

Claska (4 nights)

 

I knew why I didn’t do Tokyo the first time. It’s because it’s just too big! There is no way you’re not gonna be frustrated unless you spend at least a week there (for a first trip). The jet-lag of the first few days is always a bit brutal, which makes it even harder to make the best of your time. I really loved our time there but I feel we only got a tiny glimpse of the city. Highlights of our time there involved serious architecture splendor with the Okura, the Reiyukai Shakaden temple and the gallery of Horyuji treasures. Autumn was starting when we arrived, which made the garden of the Nezu museum a thing of beauty. Without even trying too hard we also managed to have the best coffee and burger of our life. Tokyo, we’ll be back!

 

Je sais bien pourquoi je n’avais pas voulu aller à Tokyo la première fois. C’est juste bien trop grand! Je ne vois pas comment on peut ne pas en ressortir frustré si on n’y passe moins d’une semaine (pour un premier voyage en tous cas). Le jet-lag des premier jours est toujours un peu brutal, ce qui complique aussi un peu la situation et fait qu’on n’a parfois bien du mal à tirer le meilleur parti de son temps. Pourtant j’ai vraiment aimé le peu de temps qu’on y a passé, même avec l’impression de n’en avoir vu qu’un minuscule morceau. Difficile de ne pas parler d’architecture pour évoquer mes moments favoris, avec la visite de l’Okura, du temple Reiyukai Shakaden et de la gallery of Horyuji treasures. L’automne commençait quand on est arrivés, ce fut l’occasion d’aller voir le magnifique jardin du musée Nezu. Et, sans vraiment se donner trop mal, on sera quand même parvenus à manger le meilleur burger et boire le meilleur café de notre vie. Tokyo, on nous y reverra!

Airbnb (2 nights)

 

After a few days in Tokyo we took a plane south to Kagoshima. The plane seemed to be the quicker and cheaper option and it was indeed extremely efficient. With Japanese domestic flights you can really arrive at the airport at the last moment, so it doesn’t feel like the trip is eating up too much time. Kagoshima was somehow necessary a necessary stop to take the ferry to Yakushima but we ended up having a nice time there in the one day and a half we spent there. The city isn’t too big but the situation right in front of the volcano is very impressive. The balmy weather and laid-back atmosphere was a nice surprise too, particularly at a store and café called Neighbors that was right next to our airbnb. Our apartment was tiny, but functional and very affordable, a good option for a short stay before hopping on the ferry.

 

Après ces quelques jours à Tokyo, nous avons pris l’avion pour Kagoshima, tout au Sud du pays. Un vol intérieur semblait être l’option la plus rapide et la moins chère, et s’est en effet révélée très efficace. Au Japon, on peut vraiment arriver au dernier moment pour les vols domestiques, ce qui allège le processus classique de l’aéroport. Au départ, Kagoshima était plutôt une étape nécessaire pour pouvoir prendre le ferry vers Yakushima, mais finalement, on a bien aimé le peu de temps (un jour et demi) qu’on y aura passé. La ville n’est pas très grande, mais sa situation incroyable en face du volcan la rend vraiment unique. La météo très clémente et l’ambiance décontractée étaient aussi une bonne surprise, notamment dans l’excellent café et boutique Neighbors situé juste à côté de notre airbnb. L’appartement était tout petit, mais fonctionnel et très bon marché, donc finalement une bonne option en attendant de prendre le ferry.

JR Hotel (3 nights)

 

We took the ferry the next day, and I was afraid the ride might be a little rough (I had one bad experience in Vietnam once, and since then I’m very suspicious of boat rides!) but it was actually very smooth. It took around two hours, and upon arriving we took a bus to our hotel in the south of the island (I had researched it a bit beforehand, but it was rather simple). Yakushima was something I was really looking forward to and it didn’t disappoint. The place is completely magic, it has a tropical edge but with a strong and mysterious energy that completely captivated me. It’s the Japanese enchanted part of nature that I absolutely love. We had a very nice hotel, which wasn’t really made for foreigners but was still rather easy to navigate. It had a fantastic onsen, with that magic water which will make you look younger (I’m not kidding, you can really see the tiny wrinkles on your hands disappear). Our time there was spent hiking through the gorgeous nature, and even though I had prepared myself to get a lot of rain (which the island is famous for), we had a lot of sun and it was actually hot!

 

Le lendemain, on prenait le ferry, et je priais pour que la traversée se fasse sans encombre (après une mauvaise expérience au Viêtnam, je suis devenue très méfiante), et ce fut le cas ! Le trajet prend environ deux heures, et à l’arrivée on prit le bus jusqu’à notre hôtel (je m’étais un peu renseignée avant, mais c’était plutôt simple). L’île de Yakushima était vraiment une étape que j’attendais avec impatience et je n’ai vraiment pas été déçue, loin de là. L’endroit est tout bonnement magique, on y trouve déjà quelque chose de tropical, mais avec en plus une sorte de magnétisme et d’énergie unique qui m’a vraiment fascinée. J’y ai retrouvé cette idée de la nature enchantée qui est vraiment propre au Japon. L’hôtel que j’avais choisi n’était pas vraiment fait pour les étrangers mais suffisamment grand et moderne pour qu’on s’en sorte sans trop de peine. Il avait surtout un onsen splendide, avec cette eau magique qui vous rajeunit (les petites ridules avaient disparu de mes mains, il faut le voir pour le croire…). Bien sûr, on a passé le plus clair de notre temps à randonner dans la nature, et, alors que je m’étais préparée pour la pluie (normalement incontournable sur l’île), c’est surtout le soleil que l’on aura vu !

Tokyu Inn (2 nights)

At this point of our trip, things got a little bit off-track. On our last evening in Yakushima I forgot my phone in a taxi, that same evening my credit card was hijacked (and therefore blocked) and the next day, I left my camera in the Shinkansen train from Kagoshima to Kumamoto. I got my camera back after a few hours but that was a tough struck of bad luck and we were a bit wiped on our first night in Kumamoto. I had plans to go to Aso the next day, but we weren’t feeling so adventurous all of a sudden (and there was a good chance the crater might have been closed due to the weather), we wandered in the city instead. We had an ok time seeing the castle park and browsing a few shops, but we were still feeling a little down from too much emotion!

 

À ce moment du voyage les choses ont un peu pris un mauvais tournant. Lors de notre dernière soirée à Yakushima, j’ai oublié mon téléphone dans un taxi, à peu près au même moment, je me suis rendu compte que ma carte bleue avait été piratée (et du coup bloquée), et le lendemain, j’ai laissé mon appareil photo dans le Shinkansen entre Kagoshima et Kumamoto. J’ai fini par récupérer mon appareil après quelques heures, mais c’était un peu beaucoup à la fois, et la première soirée a Kumamoto a été un peu maussade. Le lendemain, j’avais prévu qu’on aille à Aso pour voir le volcan, mais tout d’un coup, on ne se sentait plus si aventureux (et la météo incertaine augmentait le risque que le cratère soit fermé), et on décida du coup de plutôt se balader en ville. On ne passa pas un mauvais moment à aller voir le parc du château et à faire un peu de shopping, mais on était encore un peu déprimés par les événements de la veille.

Gosoku No Kutsu (2 nights)

 

The Amakusa islands were really an off-the-beaten track choice. They are not easily reached and we had to take a somehow hard-to-find bus to get there, but it was absolutely worth the effort. This is a rather unique place in Japan, and it also gave us the opportunity to really stay in a rural area, seeing the Japanese countryside is always a pleasure for me, so I was extremely happy! Our hotel was really a special place, straight out of a Myazaki movie, with an architecture that blended Japanese and old-Europe styles. For the same price, the experience wasn’t as incredible as in Beniya Mukayu, but it was still pretty nice. We explored the surrounding areas mainly on foot, wandering around in the nature and through the villages, and enjoying the beautiful views on the coastline and the small islands nearby.

 

L’archipel d’Amakusa était vraiment un choix hors des sentiers battus. L’endroit n’est pas très facile d’accès et il fallait prendre un bus (dont l’existence fut difficile à confirmer) pour pouvoir nous y rendre. Le jeu en valait vraiment la chandelle ! C’est une région assez unique du Japon, et surtout, on était vraiment en milieu rural, et voir la campagne Japonaise est toujours un grand plaisir pour moi. Notre hôtel était vraiment très particulier, tout droit sorti d’un Myazaki, avec une architecture entre Japon et vieille Europe. Pour le même prix, l’expérience n’était pas aussi incroyable qu’à Beniya Mukayu, mais c’était tout de même très agréable. Nous avons exploré les environs principalement à pied, en se promenant dans la nature et dans les villages et en profitant des vues magnifiques sur les côtes très découpées et les petits îlots environnants.

Airbnb (3 nights)

 

Our last stop was Fukuoka. Unfortunately the weather took a bad turn here and it was suddenly cold, windy and a bit rainy. This spoiled a little bit of the experience and we felt like we didn’t get a fair view on the city. We had a nice airbnb in a cool neighbourhood and managed to visit a few interesting places and shops, but it still leaves me thinking it should have been better.

 

Notre dernière étape était la ville de Fukuoka. Malheureusement, la météo a soudainement pris un tournant très hivernal à ce moment-là, et au lieu du temps clément du sud, c’est du froid, du vent et de la pluie qui nous ont accueillis. Ça a forcément un peu gâché l’expérience, et on a eu le sentiment de ne pas pouvoir vraiment bien profiter de la ville. On avait pourtant un airbnb très sympa dans un quartier agréable, et on a quand même réussi à aller voir des endroits et des boutiques intéressants, mais je continue de trouver que ça aurait pû être mieux. 

 

IF I COULD RE-DO IT / SI C‘ÉTAIT À REFAIRE

– I would go two weeks before, like early November (or even in october), to guarantee better weather.

– I would watch my things more closely! Japan is so safe that you sometimes get a little too relaxed…and end up leaving stuff behind.

– I would not forget my stuff and therefore be able to go see the volcano in Aso and have the time to meet that very nice guy from Kumamoto I had to cancel on because I had to retrieve my camera.

– I would maybe put Tokyo at the end of the trip, to be in good shape to visit the city. I would maybe suppress the 3 nights in Fukuoka and spend them in Tokyo.

– Or I would do Nagasaki instead of Fukuoka ?

– I would book two separate places in Tokyo in different parts of the city, to avoid spending too much time in transportation (like one in Omotesando and one near Nezu).

J’irais deux semaines plus tôt (ou même en octobre), pour m’assurer une météo plus clémente.

Je ferais plus attention à mes affaires ! Le Japon est si sûr qu’on n’y est parfois un peu trop décontracté, et qu’on finit par oublier des choses.

Puisque je n’aurais rien oublié, j’aurais le courage d’aller à Aso voir le volcan et je pourrais rencontrer ce Japonais de Kumamoto avec qui je devais prendre un café que j’ai dû annuler pour aller récupérer mon appareil photo.

Je mettrais peut-être Tokyo à la fin du voyage, pour être le plus en forme possible. Je réfléchirais aussi à enlever les 3 nuits à Fukuoka et à plutôt les passer à Tokyo.

Ou bien, j’irais plutôt à Nagasaki qu’à Fukuoka?

Je réserverais deux endroits séparés à Tokyo, dans des quartiers éloignés, pour ne pas avoir à passer trop de temps dans les transports Omotesando et à Nezu par exemple).

 

IF I GO BACK / SI J’Y RETOURNE

Of course, with Japan, going back isn’t really a question of if but more of when! I have no precise plans yet, but they would probably include a good chunk of Tokyo and a lot of nature and onsens. I’m also curious about Northern Honshu (like finding less touristic alternative to Nikko), because we really haven’t explored that part yet.
Bien sûr, le Japon je ne me demande pas vraiment si je vais y retourner, mais plutôt quand! Je n’ai pas de plans précis, mais je sais que notre futur voyage se passera entre Tokyo et les parcs naturels (et les onsens !). Je suis aussi assez curieuse du nord de l’île d’Honshu (je cherche une alternative moins touristique à Nikko), car nous n’avons encore vraiment pas vu cette partie du pays.

 

 
 
_________________
 
See all my Japan posts here.
See all my itineraries.
All this talk about wandering and going off-the-beaten-track would not have been possible without a portable wifi allowing us to use the itinerary function of Google Maps. It works like a charm in Japan and makes it easy to take any bus, train or metro without thinking twice. Don’t dream of navigating big cities without a GPS either, there are no visible street names and in any case everything is in Japanese!
You can also use Hyperdia to plan you train trips. Know that train tickets don’t have to be bought in advance unless you’re traveling during peak periods like Golden Week or New Year’s.
_________________
 
Vous pouvez voir tous mes posts sur le Japon ici.
Tous les itinéraires sont ici.
Je parle beaucoup de sortir des sentiers battus, mais ça n’est réellement possible qu’avec un wifi portable qui permet d’utiliser Google Maps. Cela permet de créer des itinéraires en transports en commun très facilement et surtout de se repérer dans les grandes villes où tous les noms de rues sont en japonais!
Pour les voyages en train, je conseille le site Hyperdia. Au Japon, les billets ne peuvent pas s’acheter en ligne, et il n’est pas vraiment utile de les acheter d’avance sauf pendant les périodes de pointe comme la Golden Week ou le Nouvel An. Il est très facile et rapide de les acheter en gare (vous ne serez pas nostalgiques de la sncf après, c’est garanti).
 

1 Comment

Leave a Reply